Blog

Pauline Demoulin
23 janvier 2020

Se lancer en freelance est devenu l’eldorado pour tous ceux qui rêvent de liberté professionnelle. Quels sont donc les secrets de la réussite ? Comment se lancer en freelance et créer une activité prospère ?

Se lancer en freelance : il faut tout d’abord comprendre ! 

Se lancer en Freelancen’est pas chose aisée. Alors avant d’aller plus loin, il est tout d’abord primordial de saisir la définition d’un freelance. Egalement appelé auto-entrepreneur, le freelance est une personne qui décide de se mettre à son propre compte. Il se définit comme un travailleur indépendant qui évolue en solo et facture généralement des prestations de conseil ou un service à l’heure, à la journée ou au forfait. 

Nota Bene : le statut de freelancen’est pas uniquement réservé aux prestataires de service, un commerçant peut aussi être un freelance

Le travailleur indépendant jouit de la liberté d’organiser ses journées selon ses propres contraintes. Mais que cela n’induise pas en erreur, s’organiser selon ses contraintes, ne signifie nullement travailler moins. Cela signifie bien souvent travailler plus mais de manière plus efficace ! 

Alors pour réussir à se lancer en freelance, sans y laisser des plumes, il est nécessaire de se connaître soi-même, car là est la clé de la réussite !

Se lancer en freelance : profil solo ou travailleur en groupe ?

Si vous souhaitez vous lancer à votre compte en tant que freelance, vous serez fatalement seul. Seul pour prospecter, suivre la comptabilité, prendre des décisions de gestion ou de stratégie. Seul, face aux exigences des clients pour élaborer de nouveaux projets avec eux, et pour gérer le stress et les délais. Seul, face à un ordinateur qui ne rira pas à vos blagues et qui ne prendra pas de pause café ou déjeuner avec vous ! 

Si vous appréciez le travail en équipe, si vous ressentez d’emblée le travail en solo comme un poids psychologique, réfléchissez bien avant de vous lancer. Peut-être vaut-il mieux repousser vos ambitions entrepreneuriales et prendre le temps de chercher un associé, pour monter une société ensemble et partager votre quotidien.

Se lancer en freelance : profil autonome ou travailleur qui traîne la patte ?

Avant dese lancer en freelance, il faut se poser une question : « suis-je un attentiste ou un preneur d’initiatives ? » 

Pour y répondre, rien de plus simple, il suffit de faire son auto-évaluation. Ainsi, si vous attendez en permanence que votre supérieur hiérarchique vous pousse, si vous carburez aux remontrances et si vous avez du mal à prendre des décisions sans l’intervention de votre N+1, sachez que vous ne serez pas en mesure de travailler de manière indépendante ! 

Le freelancedoit être force de proposition, autonome, réactif. Alors si vous ne vous sentez pas l’âme d’un indépendant, il serait mieux de penser à un autre statut. 

Se lancer en freelance : profil joueur ou travailleur qui aime la stabilité ?

Le freelancegagne sa vie selon le nombre de contrats qu’il décroche, ce qui rend son quotidien instable financièrement. 

Des mois forts, d’autres plus creux et aussi de belles opportunités qui se présentent… pendant votre temps de vacances ! Si vous aimez savoir de quoi demain sera fait, si vous n’êtes pas prêt à sacrifier votre stabilité professionnelle, financière et personnelle, la vie de freelancerisque de vous donner des cheveux blancs !
Alors avant de se lancer en freelance,et pour réussir là où beaucoup d’autres ont échoué, il faut se sonder. En effet, vous êtes le projet ! Si vous avez de bonne assises, si vous savez où vous mettez les pieds, si vous êtes prêts à tous les sacrifices, si vous connaissez tous les enjeux qui vous attendent,… ce statut est fait pour vous ! Si vous hésitez, si vous n’êtes pas prêt, si l’investissement vous paraît trop lourd à porter, il existe bon nombre de statutsdans lesquels vous pourrez plus vous épanouir. Pensez alors au portage salarialet à ses nombreux bénéfices !

commentaire